全国のカヌー・カヤック・ラフティング・シーカヤックスクールで作るポータルサイト


htpowのブログ

2017.04.11  brouilleur gps millions d'euros vont être investis

Les téléphones portables sont officiellement interdits en prisons... mais l'administration pénitentiaire en a saisi plus de 27.500 en 2014. Un record - trois fois plus qu'en 2010 - et « un véritable fléau " selon les mots employés par Isabelle Gorce,la directrice de l'administration brouilleur wifi pénitentiaire, lors de son audition à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête sur la surveillance des filières jihadistes en février. Car, comme le rappelle le nouveau projet de loi relatif au renseignement, si les conversations passées à partir des cabines téléphoniques sur la coursive peuvent faire l'objet d'écoutes, l'administration pénitentiaire ne peut pas « contrôler les conversations passées à partir de téléphones portables introduits illégalement en détention ".

Dans ce projet de loi, le gouvernement sort sa baguette magique : il prévoit « la détection, le brouillage et l'interruption " des appels téléphoniques, des textos, et même des communications par talkie-walkie ! Sauf que près de 300 détecteurs de téléphones portables et 628 brouilleurs sont déjà installés dans les établissements pénitentiaires. Le ministère de la Justice a lancé sa première expérimentation à la maison d'arrêt de Fresnes en 2000. Après l'avoir étendu à quelques sites pilotes, il y a mis fin trois ans plus tard...avant de finalement étendre la technologie à « la quasi-totalité des établissements ", selon un document du ministère de la Justice de 2013.

Peu efficaces

Pourtant, ils ne sont pas « extrêmement efficaces ", de l'aveu même d'Isabelle Gorce. « Soit ils ne marchent pas du tout et ne brouillent pas les conversations, soit au contraire, ils fonctionnent trop bien et perturbent la communication interne entre surveillants», explique Christopher Dorangeville, secrétaire national de la CGT pénitentiaire. Christiane Taubira elle-même a évoqué leurs « limites » dans une réponse écrite à une question d'un député UMP en janvier. « Très coûteux », ces dispositifs deviennent rapidement « obsolètes ", face aux évolutions techniques comme le passage de la 3G à la 4G, explique la garde des Sceaux.

Pour faire face à ces problèmes, un groupe de travail regroupant plusieurs industriels, appuyé par le Groupement des Industries françaises de Défense Terrestre (GICAT), a été mis sur pied en 2013. Résultat : des modèles nouvelle génération sont aujourd'hui testés dans deux établissements franciliens, dont celui de Fresnes. « Placés à l'entrée de la cellule, ils sont beaucoup plus précis dans leur champ d'action ", explique Christopher Dorangeville. Trois brouilleur gps millions d'euros vont être investis, afin de pouvoir équiper 26 établissements sensibles, d'ici trois ans. C'est Thales, qui travaille déjà avec le ministère de la justice sur les bracelets électroniques et la plateforme nationale des interceptions judiciaires, qui les fabrique. « Le choix de la technologie qui sera retenue n'est pas encore arbitré car l'évaluation de l'expérimentation menée est toujours en cours ", précise cependant le porte-parole du ministère de la Justice


 


Le brouillage volontaire des signaux GSM est actuellement autorisé en deux endroits: les terrains d'entraînement de l'armée et les prisons.


Le ministre des Télécoms veut étendre cette possibilité pour accroître la sécurité, sachant, par exemple, que le blocage d'un signal GSM peut empêcher la mise à feu d'un explosif à distance.


Selon le porte-parole du ministre interrogé dimanche, le projet prévoit d'autoriser le service de déminage de la Défense, les unités spéciales de la police fédérale, ainsi que les services de renseignements et de sécurité à recourir à ce dispositif de blocage dont l'utilisation ne serait tolérée que pour une courte période, dans des situations graves et dans un périmètre brouilleur gsm limité tel que celui de la présence possible d'un engin explosif.


Brouilleur wifi/WLAN bluetooth


Aux yeux du ministre, l'usage de ce type d'équipement doit permettre au SEDEE et aux services de sécurité de gérer les menaces avec plus d'efficacité et de protéger la vie des citoyens et de leurs collaborateurs.


Envie de faire taire ce malotru qui hurle au téléphone dans le train? De couper le sifflet à votre voisin de restaurant qui décroche en plein repas? Vous en rêviez, les brouilleurs de téléphone portable le font. Un brouilleur, c'est un appareil qui prive les portables de réseau. Une pression sur le boîtier glissé dans une poche, et le gêneur parle dans le vide.


Attention! Seuls les établissements pénitentiaires et les salles de spectacle peuvent légalement en utiliser. Les autres utilisateurs sont passibles de six mois de prison et 30 000 € d'amende, en vertu de l'article L39-1 du Code des postes et communications électroniques.


Cela n'empêche pas les particuliers de se jeter sur les brouilleur téléphone portable prix pas cher en vente sur Internet. Comme Patrice, Parisien de 62 ans. « Dans le métro, je n'en peux plus. L'autre jour, une personne hurlait, ça m'a fait plaisir de la faire taire. Et mon gendre est accro au Blackberry, même pendant les repas familiaux ! »

コメント(0)